Vous êtes ici : Accueil » Blog » Les Forces n’écoutent plus les chefs religieux
ActualitésConakryGuineePolitiqueSociéte

Les Forces n’écoutent plus les chefs religieux

Les chefs religieux musulmans et chrétiens ont demandé ce dimanche 14 mai aux Forces vives de Guinée de surseoir à leur manifestation prévue le mercredi 17 et jeudi 18 mai 2023 dans le Grand Conakry.  Déçues de n’avoir rien fait pour empêcher les forces du régime Doumbouya de mâter à mort les manifestants réclamant plus de dialogue vrai et de liberté citoyenne et l’ouverture de la voie du retour à la démocratie, les Forces vives n’écoutent plus  les chefs religieux qui déclarent déplorer  «amertume et tristesse la mort de certains guinéens et les violences faites aux forces de l’ordre», ainsi que «la destruction des biens publics et privés».

A la veille des manifestations auxquelles elles ont appelé le 17 mai, les Forces avaient décidé de ne plus assister aux pourparlers entamés depuis le 13 mars 2023 par les religieux.

Par Gordio Kane in Le Populaire du lundi 15 mai 2023

Related posts

La sécurité collective, ventre mou de l’intégration en Afrique (TRIBUNE de Dr Thierno Souleymane BARRY)

Diallo Tidian

Dadis et Konaté, une histoire de décembre

Diallo Tidian

Commémoration du 18 octobre 1971 : Témoignage d’un enfant né et grandi à Boiro

Diallo Tidian