Vous êtes ici : Accueil » Blog » La nouvelle ère dynamique de l’Ajgf marque les esprits
ActualitésAfriqueDiasporaGuineePolitique

La nouvelle ère dynamique de l’Ajgf marque les esprits

Conçue et réalisée dans les normes requises, le succès de l’assemblée générale annuelle de l’Ajgf continue de marquer les esprits.

Samedi inoubliable. Ce 2 septembre 2023 à la Maison des associations à Paris, les membres de l’assemblée générale de l’Ajgf (Association des jeunes guinéens de France) sont à l’œuvre. Ils laissent un souvenir mémorable de la séance de présentation du bilan du bureau sortant et du scrutin électoral à l’issue duquel un bureau entrant présidé par Timbo Barry est élu.

Ils sont solidaires. Tous sont engagés à continuer de faire du bénévolat. Et voilà ! Tout ne fait pas l’unanimité, mais les perspectives de l’Ajgf sont flatteuses. Le désormais ancien président, Oumar Sow, a  eu l’honneur de diriger le bureau sortant. Il rassure ses mandants, leur affirmant que son bureau est « très reconnaissant pour la confiance et l’accompagnement dont il a bénéficié ».

Relance des activités phares de l’Ajgf

C’est son équipe qui a réadapté les instruments de l’Ajgf à l’air du temps. Avec lui, l’organisation a réussi « la mobilisation de ressources financières et des membres et sympathisants, le changement de logo de l’association pour lui donner un aspect moderne, la restructuration de la communication et la présence numérique au travers du changement de la charte graphique et le développement de nouveaux sites web ».

Pas seulement. Sow et son équipe ont réalisé « l’ouverture de l’Ajgf à d’autres acteurs et en collaboration avec d’autres associations », ainsi que « la relance des activités phares de l’association » que sont le concours « Miss Guinée France et Salon de l’emploi et de l’entreprenariat ». Ces deux événements sont organisés en partenariat avec des médias, des organisations et institutions dont le gouvernement de la République de Guinée.

L’œuvre humaine étant imparfaite, face aux défis de l’heure, le dévouement et la contribution de chacun des participants aident l’organisation juvénile des guinéens de l’hexagone à formuler des petites observations pour l’avenir. Les participants sont ravis de constater que la nouvelle ère dynamique imprimée par les dirigeants de l’Ajgf mérite qu’ils soient acclamés.

Le renouvellement du bureau par voie électorale (sous la supervision des représentants des organisations associatives, des fédérations d’associations et du représentant de l’Ambassade Guinée à Paris) crée une ambiance bon enfant. « Tout se passe bien. C’est nickel, et c’est vraiment formidable », s’exclame un assistant.

Union sacrée autour de l’équipe de Timbo

L’union sacrée autour du bureau entrant pour le mandat 2023-2025, présidé par Aboubacar Timbo Barry, est perceptible. Ce bureau est composé ainsi qu’il suit : Aissatou Souaré est portée au poste de Vice-présidente. Benjamin Junior Tonguino occupe le Secrétariat général. Djenabou Bah est la secrétaire chargée des actions culturelles et sportives. Bilatou Cissé, Secrétaire chargée aux affaires sociales, étudiantes et à la promotion féminine. Et Siba Koivogui  gère la Trésorerie de l’association.

Dans les échanges de vues, responsables d’associations, représentants d’institutions, bénévoles et partenaires ont à cœur la bonne marche de l’Ajgf durant le mandat de deux ans confié à Timbo Barry. Lui, c’est un spécialiste de la communication diplômé de l’université Lumière de Lyon 2 actuellement chargé de communication en alternance à l’École nationale des Finances publiques de France. L’équipe qu’il dirige peut et doit répondre aux attentes des jeunes guinéens. 

Par Ahmed Tidiane Diallo

Related posts

Transition en Guinée : de la nécessité de transparence à la clarification des ambitions du CNRD

Diallo Tidian

Goïta puni, un avertissement à Doumbouya

Diallo Tidian

La Russie doit cesser d’utiliser l’alimentation comme une arme

Diallo Tidian