Vous êtes ici : Accueil » Blog » La mairie de Kassa rend inoubliables les 72 heures du livre 2023
ActualitésAfriqueArt & CultureConakryDiasporaEducationGuineeInternationalPolitiqueSociéte

La mairie de Kassa rend inoubliables les 72 heures du livre 2023

Avec la bénédiction de la notabilité de la partie insulaire de la ville de Conakry, le lancement des 72heures du Livre a eu lieu à la mairie de Kassa le 23 avril en présence du maire Abou Samaké. Cette 15e édition du Salon du livre et de la lecture 2023 a pleinement mérité son nom et s’est distinguée davantage comme la plus réussie de toutes celles menées depuis 2009.

L’événement a débuté le 23 avril par l’obtention du feu vert des sages de la commune insulaire qui ont béni ensemble l’édition 2023 et son initiateur Sansy Kaba Diakité, directeur général de l’Harmattan Guinée et Commissaire général du salon, devant les autorités gouvernementales.

Pour eux, Kassa doit mériter ce grand honneur qui lui est fait d’abriter la cérémonie de lancement de ce salon considéré comme un incontournable rendez-vous des acteurs du livre et de la culture en Afrique de l’Ouest. Le maire de l’archipel des Loos, Abou Samaké, pas lésiné sur les moyens pour apporter sa part au succès de l’événement.

A Kaloum, aux chapiteaux installés sur l’esplanade du Palais du peuple face au monument dédié à la victoire contre l’impérialisme et la contre-révolution, le Salon a accueilli cette année Haïti en qualité de pays invité spécial autour du thème central: Afrique, littératures et identités. Avec le Bénin comme pays d’honneur. Le bal de la fête a été ouvert avec l’œuvre du journaliste et écrivain béninois, Prix Roland-de-Jouvenel 2019 de l’Académie française, Florent Couao-Zotti.

L’ONG Guinée Culture et la maison d’édition l’Harmattan Guinée peuvent se frotter les mains avec allégresse parce que leur initiative lancée en 2009 est rendue inoubliable et particulièrement  et enrichissante.

Rester debout

Les 72 heures du Livre sont inscrites dans l’agenda des écrivains et des acteurs de la chaîne du livre qui en font une occasion annuelle propice aux expositions, débats, dédicaces, témoignages et formations spécialisées et à l’accès aux nouvelles technologies d’édition et de promotion à ne jamais rater. La bénédiction des sages de Kassa accompagne bien ce rendez-vous culturel à l’honneur de Boffa représentant la ville invitée d’honneur aux côtés du pays invité d’honneur, le Bénin, et d’Haïti, l’invité spécial.

Les participants au salon de cette année notent à ce niveau un grand intérêt pour le ressourcement qui conduit tout le monde à effectuer le pèlerinage sur cette principale route de l’esclavage allant du Bénin à Haïti en passant par le port négrier de Dominya à Boffa.

Pour eux, il s’agit-là d’honorer la mémoire des victimes  et de rendre hommage à ceux qui ont contribué à l’abolition de ce crime contre l’humanité. Sans oublier qu’aujourd’hui encore le monde entier doit rester debout contre les injustices faites aux enfants du bon Dieu partout où l’égalité, la fraternité et la liberté sont bafouées.

Par Ahmed Tidiane Diallo

Related posts

Le scandale de détournement présumé de 200 milliards FG revient dans l’actualité

Diallo Tidian

Les défenseurs du Conor, présidé par Mme Sy Mariama Satina Diallo, disent «Non» à la pagaille !

Diallo Tidian

Propriété intellectuelle et droits d’auteur: les savoirs traditionnels ont eu droit de cité à l’OMPI (TRIBUNE de Dr Thierno Souleymane BARRY)

Diallo Tidian