Vous êtes ici : Accueil » Blog » L’artisanat comme pilier du développement économique et culturel
ActualitésAfriqueArt & CultureConakryGuineePolitiqueSociéte

L’artisanat comme pilier du développement économique et culturel

Le discours du ministre de la Culture, du Tourisme et de l’Artisanat Moussa Moïse Sylla, prononcé à l’occasion de la Journée Mondiale de l’Artisanat, met en lumière l’importance stratégique de l’artisanat dans l’économie et la culture guinéennes. Ce discours, prononcé le 10 juin 2024, se divise en plusieurs parties clés qui méritent une analyse approfondie.

Reconnaissance de l’Artisanat

Le ministre commence par rappeler la célébration de la Journée Mondiale de l’Artisanat, soulignant que c’est la seconde fois que la Guinée participe à cet événement. Cette célébration est attribuée aux initiatives des autorités du Comité National du Rassemblement pour le Développement (CNRD), dirigé par le Général de Corps d’Armée Mamadi Doumbouya. En impliquant la Fédération Nationale des Artisans de Guinée (FENAG), l’événement acquiert une dimension nationale, montrant l’importance accordée à ce secteur par les autorités.

Moussa Moïse Sylla souligne l’importance de l’artisanat en Guinée en mentionnant qu’il représente environ 40% de la production manufacturière et emploie près de 20% de la population active. Cette donnée est cruciale, car elle met en avant l’impact économique significatif de ce secteur. Il est également noté que l’artisanat en Guinée couvre 327 métiers, ce qui montre la diversité et la richesse de ce secteur.

Développement et structuration du secteur

Le ministre décrit plusieurs initiatives du gouvernement pour soutenir le secteur de l’artisanat. La construction de villages artisanaux dans les chefs-lieux des régions administratives et la création d’un centre artisanal pilote à Conakry sont des projets clés. Ces infrastructures visent à répondre aux besoins des artisans en termes de production, formation, exposition et commercialisation de leurs produits. Ces efforts montrent une volonté claire de structurer et moderniser le secteur de l’artisanat pour en maximiser le potentiel économique et culturel.

Un aspect important du discours est la mention de la formation des jeunes artisans pour préserver les traditions tout en améliorant la qualité et les compétences commerciales. Le ministre indique que ces initiatives visent particulièrement les femmes, ce qui peut contribuer à l’inclusion économique et sociale de groupes souvent marginalisés. La formation est également vue comme un moyen de renforcer le vivre-ensemble par le partage du génie créateur artisanal guinéen.

Innovations législatives et institutionnelles

Le ministre évoque les avancées législatives avec l’adoption du Code Révisé de l’Artisanat par le Conseil National de Transition (CNT) et la mise en place de la Chambre des Métiers de l’Artisanat (CMA). Ces mesures institutionnelles sont essentielles pour fournir un cadre légal et organisationnel solide au secteur, permettant une meilleure régulation et promotion de l’artisanat.

Partenariats, soutien international et appel à l’action

Le ministre exprime sa gratitude envers les Partenaires Techniques et Financiers pour leur soutien, qui a permis au secteur de l’artisanat de prendre un nouvel élan. Ce remerciement indique l’importance des collaborations internationales pour le développement du secteur, en apportant des ressources et des expertises indispensables.

En somme, le ministre appelle à la collaboration et à la persévérance pour construire un secteur artisanal fort et compétitif, capable de rayonner au-delà des frontières de la Guinée. Ce discours se termine par des remerciements aux artisans, aux autorités, et au Président de la République pour leur soutien et leurs efforts constants en faveur du développement de l’artisanat.

Il met en lumière l’importance de l’artisanat en Guinée, non seulement comme un moteur économique, mais aussi comme un pilier culturel et social. Les initiatives décrites montrent une volonté claire de structurer, moderniser et promouvoir ce secteur.  L’engagement du gouvernement et des partenaires internationaux est crucial pour réaliser ces ambitions et assurer un développement inclusif et durable de l’artisanat en Guinée.

Le discours du ministre Sylla est donc une déclaration forte de soutien et de reconnaissance envers les artisans, tout en étant un appel à l’action pour continuer à développer ce secteur vital.

Par Sambégou Diallo

Related posts

Le ministre Guillaume Hawing assure que les résultats du Bac 2023 sont basés sur le mérite

Diallo Tidian

La République de l’apprenti chauffeur (Par Marouane)

Diallo Tidian

Ousmane Gaoual fait son chemin

Diallo Tidian

Leave a Comment