Vous êtes ici : Accueil » Blog » Haute-Guinée : ces très belles annonces de Guiter sur le chantier de la route Kankan-Mandiana
ActualitésEconomieGuineeHaute GuinéePolitique

Haute-Guinée : ces très belles annonces de Guiter sur le chantier de la route Kankan-Mandiana

La construction de la route Kankan-Mandiana est un projet salutaire. Sa mise en route est le résultat de la volonté de l’Etat guinéen de désenclaver cette riche et dynamique localité qui, avec Tougué, forme le duo des zones dont les principales voies d’accès sont difficilement franchissables par les usagers de la route. Ce, depuis le début de l’indépendance en 1958. Mais qu’en est-il des déclarations et promesses formulées dans le sens de livrer la route aux bénéficiaires depuis  le lancement des travaux de construction en 2014 ?

Autour de cette question, lisons cette première étape de notre enquête.

Les travaux de bitumage de la route Kankan-Mandiana font parler d’eux depuis 2014. Guiter SA a signé un contrat avec l’Etat pour 40 Km à construire entre 2014 et 2016. Selon les premières déclarations de l’entreprise,  ce travail a été réceptionné et validé par la mission de contrôle. Sur la première partie, il a été «mis 17 Km de goudron et 5 KM  terrassement».

Pour la deuxième partie, tout a été stoppé ! Selon nos informations, de 2016 à mars 2020, entre Guiter SA et l’Etat, l’on se pose des questions.

A qui la faute ? Mais le plus important est que dans le chaos des annonces contradictoires et des engagements non tenus, l’entreprise Guiter SA est sous le feu des critiques de la population locale pour sa gestion douteuse des contrats routiers en Haute-Guinée. Et pour cause ?

Les dates et les annonces de kilomètres bitumés ne concordent pas dans le temps, suscitant de vives interrogations sur les pratiques de cette entreprise en Haute Guinée.

Selon les archives du site guineematin.com, tout a commencé le 14 juillet 2019 lorsque les jeunes du quartier de Briqueterie à Kankan se sont révoltés contre Guiter SA en raison de l’absence de routes et ont menacé de vandaliser la résidence privée d’Ansoumane Kaba, le PDG de cette entreprise. La colère préfigurait les problèmes à venir.

En octobre 2019, selon le média en ligne 224infos.org, Guiter SA a invité une certaine presse à Kankan pour annoncer le lancement complet des travaux de bitumage de la route Kankan-Mandiana. Dans la foulée, les responsables de l’entreprise ont promis de réaliser l’ensemble des travaux de la route sans interruption et ont affirmé que 40 km étaient prêts à recevoir le bitume.

Cependant, les années suivantes ont montré que ces promesses étaient creuses.

Le 14 mars 2021guinee-matin.com rapporte qu’après un accident mortel, les jeunes de Kodiéran, une sous-préfecture située à 60 km de Kankan, se sont révoltés contre Guiter SA pour dénoncer le nuage de poussière provoqué par l’entreprise accusée d’être incapable d’achever les travaux de construction de cette route. Plus de deux ans se sont écoulés depuis cette manifestation, et la situation n’a pas changé pour cette localité.

Le 8 octobre 2021Guinee-live.com écrit que le PDG de Guiter SA, Ansoumane Kaba, a annoncé lors d’une conférence de presse à l’hôtel Primus Kaloum que 40 km étaient déjà bitumés entre Kankan et Mandiana. Quelques jours après, le 19 octobre 2021, exactement, on lit sur Guineenews.org que Guiter SA a annoncé que 35 km étaient bitumés, avec un terrassement effectif sur 60 km.

Cependant, les réalités sur le terrain ne semblent pas du tout correspondre à ces belles annonces. Il s’agit tantôt de 35km, tantôt de 40km. Qu’est-ce qui est vrai ? Qu’est-ce qui est faux dans ces déclarations faites par voie de presse ?

Les deux annonces, qui n’inquiètent ni Guiter ni l’Etat,  ont été faites dans l’intervalle de deux semaines.

En septembre 2022, les usagers du tronçon Kodiéran-Mandiana ont dénoncé l’entreprise Guiter SA pour le mauvais état de leur tronçon et ont menacé de stopper toutes les activités de cette entreprise. La situation est devenue de plus en plus tendue.

Le 18 juillet 2023Lavoix-dupeuple.info informe que l’actuel ministre des infrastructures et des Travaux publics, Elhadj Gando Barry, a été invité à visiter l’évolution des travaux sur l’axe Kankan-Mandiana. Dans la foulée, Guiter SA annonce que le bitumage de cette route avance rapidement, avec 57 km déjà goudronnés. Cependant, les affirmations antérieures de l’entreprise suggèrent un tableau très différent. «Nous étions à 14km au moment où le CNRD prenait le pouvoir. Aujourd’hui, nous sommes à 57km», se targue l’entreprise. Quid des promesses et allégations antérieures ?

La question qui se pose est la suivante : qui trompe qui ? Les annonces antérieures étaient-elles simplement des tentatives pour obtenir de nouveaux contrats ? La population locale et le gouvernement méritent des réponses claires à ces questions car dans cette situation rocambolesque, le pouvoir précédent a été floué tout autant que le CNRD actuel.

En ce qui concerne le contrôle des travaux, il y a un problème flagrant. C’est l’entreprise elle-même qui effectue ses propres contrôles, plutôt que de faire appel à une inspection indépendante. L’inspection régionale des Travaux Publics de la Haute Guinée, basée à Kankan, est mise à l’écart, laissant ainsi la porte ouverte à des pratiques douteuses.

Il est temps que le CNRD et le Gouvernement Gomou fassent un audit exhaustif de cette route qui a reçu un financement complet il y a dix ans environ et qui est toujours inachevée.

Les millions de dollars débloqués méritent d’être utilisés de manière transparente et efficace pour le bien-être de la population guinéenne, au lieu de servir les intérêts d’une entreprise. La vérité doit éclater sur ces pratiques qui affectent non seulement le développement de la région, mais aussi les finances publiques.

 Par Sambégou Diallo

Related posts

Miss Guinée innove avec le lancement du vote par SMS

Diallo Tidian

Le Sénégal doit demeurer un modèle de stabilité

Diallo Tidian

Avec Mandian Sidibé, fini les forêts de panneaux publicitaires mal agencées

Diallo Tidian